Paris semble une tombe

Publié par le Juil 27, 2013 dans ÉCRIVAIN, Poésie | Pas de commentaire

Et le soleil qui tombe, Doucement s’assagit ; Paris semble une tombe, En laquelle git la vie. Toute la ville incertaine, Chante d’infinis soupirs ; Mais les ponts de la Seine, Lui tracent des sourires….

Quand le ciel est gris

Publié par le Juil 27, 2013 dans ÉCRIVAIN, Poésie | Pas de commentaire

Quand le ciel est gris et l’âme est blonde, Qu’on entent la langueur des faubourgs qui s’étire.. On devine la mélancolie profonde Des anges blêmes qui soupirent.

Noël ne change pas les gens…

Publié par le Mai 8, 2013 dans ÉCRIVAIN, Poésie | Pas de commentaire

Noël ne change pas les gens Il leur gonfle tout juste le ventre, et encore, Mais Noël ne change pas les gens… Sauf que toi tu t’en fous, mon ami… ; tu dors. (à poursuivre)

Dans le train…

Publié par le Mai 8, 2013 dans ÉCRIVAIN, Poésie | Pas de commentaire

Le train file, le soleil fuit… Et j’essaie de l’attraper ; Mais dans ma bouche un goût sucré. Le soir chante, la nuit sourit… Et je recolle à la fenêtre ; Mes idées folles, et tout mon être.

Paris la belle

Publié par le Mai 8, 2013 dans ÉCRIVAIN, Poésie | Pas de commentaire

Pourtant elle n’est qu’un cœur d’artichaut Et l’on s’y croit au cœur du monde… Pourtant la ville a ses défauts, Pourtant l’aigreur de ceux qui grondent… Comment se fait-il Que j’aime toujours Paris ?

La Nuit de Noël

Publié par le Mai 8, 2013 dans ÉCRIVAIN, Poésie | Pas de commentaire

C’est la nuit de Noël Et les sapins grêlent Dans mon coeur, Partout il neige il vente Le ciel est une agapanthe En ton honneur. C’est dans une atmosphère De bière Où sonne le glas Des pires chaires, Que les estropiés, les fous, Les désespérés, S’enivrent à tours de bras A la santé, surtout, D’un […]

La Voûte

Publié par le Mai 8, 2013 dans ÉCRIVAIN, Poésie | Pas de commentaire

Du soir le large Comme une voûte délicieuse D’immenses filets d’or Descendent blanchis du ciel, Et tombant en volute claire Sur l’aune éblouie La poutre dorée caresse D’un geste gracieux Ces eaux languissantes Aux couleurs éternelles, Qui miroitent leurs parures Dans un calme infini…

La voix s’élève…

Publié par le Mai 8, 2013 dans ÉCRIVAIN, Poésie | Pas de commentaire

Prend de la Terre ce que nous arrachent les villes, Poète ébahi aux milles et un rêves ; Laisse-les descendre, Dans ton cœur ébahi, Ces chants incompris dont la voix claire s’élève. « La voix s’élève et même temps, ce dont elle parle s’enfouit sous la terre ». DELEUZE à propos de J-M STRAUB.

Le Jardin

Publié par le Mai 8, 2013 dans ÉCRIVAIN, Poésie | Pas de commentaire

Le temps a suspendu sa course Plus rien n’a de vérité ; Les choses ont toutes, près de la source, Revêtu leurs inimitiés… Le jardin s’étouffe, la pluie gémit ; Confond déjà la mort, le mystère, l’oubli. Et de loin en loin montent des plaintes, Des soupirs étirés qui transpercent l’air ; C’est la voix d’une de […]

Paris mon amour

Publié par le Mai 8, 2013 dans ÉCRIVAIN, Poésie | Pas de commentaire

De même que la nuit Qui s’engouffre dans les rues Recouvre Paris D’un linceul presque nu Mon amour lui s’élance Et parcourt la ville Il crie ton absence Comme il crierait pour milles Mais nulle part tu n’entends Ma plainte tuméfiée Qui te cherche pourtant Et sans trêve j’égraine Comme une ombre immolée La mémoire […]

css.php