Ivresse, tendresse

Publié par le Mai 8, 2013 dans ÉCRIVAIN, Poésie | Pas de commentaire

A l’heure où les trottoirs brillent
Et s’estompent les calmants :
Jouissez plein du bonheur ivre,
Fourmilière dans le sang…

Ô, toi ; vive et nocturne folie,
Que tes enfants n’aient donc d’espoir
Qu’en ce qui façonne un lit
Pour tes plus belles histoires !

Laisser un commentaire

css.php